Taekwondo

LE TAEKWONDO ET DISCIPLINES ASSOCIÉES

Le Taekwondo est un art martial originaire de Corée, qui s’écrit 태권도 en hangeul la langue coréenne et peut se traduire par la voie (Do) des pieds (Tae) et des poings (Kwon).

Cet art martial coréen peut se pratiquer en loisir ou en compétition, c’est pour cela qu’il est accessible à tous âges et dès le plus jeune âge (4 ans).

LES DISCIPLINES DU TAEKWONDO

Le Taekwondo est composé de différentes disciplines spécifiques.

 

LE POOMSE OU POOMSAE :  Combat réel contre des adversaires imaginaires.

LES KIBONS : Les bases techniques.

LE KYORUGUI : Le combat avec protection.

LE HAN BON :  Combat conventionnel codifié entre un attaquant et un défenseur.

LE KYOKPA :  La casse de planche en bois avec l’utilisation de techniques des membres supérieurs ou inférieur.

LE HOSHINSOOL :  La self défense.

 

LES VALEURS DU TAEKWONDO

Dans la pratique du Taekwondo, le pratiquant  (le Taekwondoïste ou anciennement le Taekwondo-in) doit respecter au sein du Dojang (lieu de pratique du Taekwondo) et à l’extérieur du Dojang les 5 valeurs que véhicule cet art martial.

LA COURTOISIE
L’INTEGRITE, HONNÊTETÉ
LA PERSEVERANCE
LA MAITRISE DE SOI
L’ESPRIT INDOMPTABLE, COURAGE

En suivant ces valeurs, le taekwondoïste s’ouvre le champs des possibles de son potentiel, ses compétences tant sur le plan physique que mental.

LA DIMENSION SPORTIVE

Il existe deux formes sportives du Taekwondo, le Combat (Kyorugui) et la Technique (Poomsae ou poomsé). C’est sous sa forme combat que le Taekwondo est le plus connu, car il a l’avantage d’être une discipline Olympique depuis sa première apparition l’année 2000 aux Jeux Olympiques d’été à Sydney (Australie).

Le Taekwondo sous la forme combat dans le champs du loisirs ou celui de la compétition va apporter au pratiquant certaines capacités physiques avec des entrainements axés sur :

– Le renforcement des membres supérieurs et inférieurs
– La motricité globale et la motricité fine propre au Taekwondo
– La flexibilité

La partie mentale n’est pas en reste car les entrainements augmenteront les capacités du pratiquant dans:

  • Le dépassement de soi
  • La concentration                                                                                                                                                                                   
  • Apprendre à se connaitre                                                                                                                                                                              
  • La réussite et l’échec

Sous la forme technique (Poomsae), nous allons retrouver quasiment les mêmes thèmes d’entrainement mais contrairement au combat où deux personnes s’affrontent en essayant de marquer des points à son adversaire en le touchant à différentes zones du corps (règlementation) dans le but de remporter la victoire.

Le poomsae est une forme de travail, représentant un combat codifié et dirigé contre un ou plusieurs adversaires.

Les déplacements suivent un schéma de lignes spécifiques.

Le poomsae s’exécute individuellement.

Le poomsae a une partie philosophique, c’est à dire que le schéma de chacun des 8 premiers poomsae sur lequel les déplacements s’effectuent correspond à des kwés ou trigrammes. Les Kwés ou Gués représentent un élément ou une divinité. Ces éléments forment un ensemble qui est le Taegeuk.

Le Taegeuk est un symbole qui représente les différents principes de la création de l’Univers et les normes de la vie humaine.

Le Taegeuk est composé des 3 concepts biens distincts mais liés, voir l’image ci-contre:

– Le Eum (Yin) et yang (Yang)                                                                                                                                                                                                             – L’infini                                                                                                                                                                                                                                               – Les kwés (trigrammes)

Plus loin dans la pratique du Taekwondo,  il y a des idéogrammes sino-coréen que l’on retrouve dans les poomsae supérieurs après le poomsae 8 de la série Taegeuk.

Comme les poomsae Taegeuk, les poomsae supérieurs ont leur propre identité et signification.

LA DIMENSION SOCIALE

L’entrainement en groupe

L’ouverture d’esprit

L’ouverture vers l’autre,

L’entraide

Le respect d’autrui

Le respect des équipements

La persévérance

Sont autant de points que le pratiquant use pour s’épanouir dans sa pratique.

Les rencontres lors de stages, permettent aux pratiquants d’échanger, de découvrir, de progresser, de se remettre en question et d’avancer dans leurs pratiques personnelles sur le plan physique, mental et psychique.

LES PUBLICS

Par sa diversité, la pratique du Taekwondo est accessibles à tous. Les enfants et les adultes trouvent dans sa pratique une activité permettant un renforcement tant sur le plan mental que physique.

Dès l’âge de 4 ans les enfants pourront découvrir et se découvrir dans cet art martial. Le travail de la motricité globale et fine a une part importante dans leur apprentissage.

Les adolescents, les adultes, trouveront aussi leur compte que ce soit pour une pratique en loisirs ou en compétition. 

Les séniors pourront apprécier les bienfaits que le Taekwondo apporte dans la vie quotidienne.

Les personnes en situation de handicap (mental et psychique) pourront travailler en toute sécurité et s’épanouir dans une pratique adaptée à leur handicap.